Auckland, partie 1

Publié le par Alexia

Auckland, partie 1





Bon, voilà quelques jours que je suis à Auckland, 3 exactement.

Cette ville me tentait bien, d'après plein de monde c'est cool et un peu comme Sydney. J'ai choisi d'y rester parce que c'est la grosse ville la plus proche du point de départ du trek. Et en arrivant, dès le début, une impression qu'on m'avait trompé sur la marchandise ... Je m'explique mais avant je souhaite avertir que c'est bien sûr un avis personnel qui n'engage que moi (et quelques backpackers venus de tous horizons confondus que j'ai pu rencontrer).



Mon arrivée à l'aéroport se faisant de nuit, c'était nickel. Comme en Australie, les gens étaient sympas même les douaniers et ceux de la bio-sécurité (contrôle du matériel de camping histoire de ne rien importer en terre kiwi). Arrivée dehors, je prends la navette qui me conduira au centre ville à mon hotel (ouep les deux premières nuits en mode deluxe). Le chauffeur hyper cool et tout et tout.

Après une marche rapide, j'arrive à l'hôtel. Le réceptionniste était en mode mal réveillé, je le faisais un peu c**** mais bon il était 2:00 du mat', je lui en veux pas.



Et à partir de là, au moment de descendre la rue principale pour aller chercher à manger, j'étais mal à l'aise, je ne me sentais pas en sécurité (sentiment que je ressens toujours). Ok, c'était le milieu de la nuit et j'étais seule mais c'était le cas à Sydney et j'avais je ne m'étais sentie comme ça. Bref, je me suis dit qu'avec une bonne nuit de sommeil, ça irait mieux le lendemain .... Eh ben non !

Déjà, on dirait qu'il y a un genre d'inégalités hommes/femmes ; quand tu marche dans la rue, il y a une majorité de mecs. Mais c'est un peu les mecs du genre "wesh, file moi ton 06 baby" (pas comme ça hein, ils te la font à la mode kiwi quoi). Du coup, déjà rien que ça, c'est un peu lourd mais bon c'est sûrement une question d'habitude.

Ensuite, je me suis sentie hyper mal pour les sans abris. Comparé à Sydney, il y en a énormément !! Ils sont à chaque coin de rue, entrée de fast food ou cafés. La majorité sont des Maoris mais pas que. Il n'y a pas vraiment "d'âges". Des jeunes (mêmes très jeunes), des trentenaires ou des personnes âgées. Le taux de chômage est légèrement plus élevé en NZ qu'en Australie. En discutant un peu avec des locaux ou certains d'eux, il y l'air d'avoir beaucoup moins d'aide sociale (foyers, distribution de repas chauds ou de vêtements) qu'à Sydney.

Sinon, le guide du Lonely Planet qui nous dit que c'est une ville chaleureuse, agréable et où il fait bon vivre et ben j'y crois pas ... Peut être que ce n'est qu'une question d'habitude ou alors je suis trop attachée à Sydney. J'appelle ça une "ville grise" : pas de bâtiments vraiment attrayants, ambiance "métro, boulot, dodo", gens moroses ...

Mais déjà, rien qu'au niveau des prix d'entrées dans les musées, je trouve que ce n'est pas attractif ; plus de $20 pour aller visiter le musée d'Auckland et comprendre l'histoire du pays, la culture maori .... C'est pas donné quoi.

Par contre, acclamation pour le musée d'art qui est gratuit et qui est vraiment génial, ça je recommande à 200% !!

Enfin en conclusion, pour l'instant, Auckland n'est pas la ville où j'irais m'installer pour travailler après le trek.

Peut être que je changerai d'avis dans les prochains jours .... À suivre !

(Et ceux qui sont déjà venus, j'aimerais bien avoir votre avis en commentaires, ça m'intéresse)

Commenter cet article

Cindy 07/09/2014 03:47

Bah revient a Sydney!!!!!!!!!!!!!! hahaha

Alexia 07/09/2014 04:06

L'année prochaine !! :D